Projets

Projet de valorisation du Domaine de Ségur

Depuis une dizaine d’années, le Domaine de Ségur a été attribué à une indivision familiale qui a décidé de le vendre. Plusieurs acquéreurs potentiels se sont succédés avec des projets peu réalisables : manque de moyens ou trop complexes. Les contraintes du site imposées par le Département ou le PLU fut également source de découragement.

Enfin, des acquéreurs, tombés sous le charme du Domaine de Ségur, se sont présentés avec un projet de valorisation du site de très grande qualité et ayant les moyens financiers de le réaliser. 

Vue aérienne du château de Ségur ainsi que la réserve et les communs.

Leur souhait :

  • Remettre le château en état, parce que son histoire les a séduits. 

Une demeure construite à la fin du XVIIIpar Pierre Dufourcq, à la tête d’une importante Maison de commerce de Bayonne. Une demeure transmise à sa nièce Adèle Batbedat,   épouse du Comte d’Argout, plusieurs fois ministre et gouverneur de la Banque de France. Une demeure transmise de génération en génération mais dont l’occupation allemande lors de la seconde guerre mondiale a créé une série de dégâts dont la propriétaire ne s’était pas remise…

Aujourd’hui, Ségur est la dernière propriété historique des Hauts de Bayonne à ne pas avoir été démolie, ce qui lui a valu d’être inventoriée au PLU de la commune comme patrimoine bâti culturel à préserver.

  • En faire un lieu d’habitation familiale et l’ouvrir au public par la création de chambres d’hôtes.
  • Développer dans les communs du Château, des gîtes de charme, ouverts au public.

Restaurer la métairie, pour y accueillir le public de l’Espace Naturel Sensible

Un projet d'UTILITE PUBLIQUE a vu le jour en accord avec les futurs acquéreurs :(secteur du Petit Bernardin).Association EGREGORE.
Il s'agit d'un projet complémentaire qui consiste à créer un centre de réhabilitation pour les blessés de guerre avec un parcours de santé.
Un partenariat a déjà été signé avec 1er RPIMa de Bayonne pour profiter de cet écrin de verdure et favoriser la remise en forme.

Un sous-officier dans les forces spéciales du 1er RPIMa de Bayonne, après 19 années au service de l’armée, gravement blessé à l’issue d’une opération extérieure au Mali, a été réformé.  
Il a depuis créé une structure de moniteur de vol- simulateur de chute libre à Bayonne et parallèlement assure le gardiennage du Domaine de Ségur depuis plus de deux ans . 

Cette dernière fonction est pour lui un moyen d’échapper à son quotidien et lui a donné la force de se reconstruire grâce à l’environnement naturel du Domaine qu’il surveille.
C’est la raison pour laquelle, en accord avec les futurs acquéreurs, il a pour ambition en partenariat avec son association « EGREGORE» de mettre en place un centre de RECONSTRUCTION sur le site pour soutenir ses semblables, blessés de guerre, proposant un parcours de santé, accompagnement psychologique, échanges confraternels en harmonie avec le site naturel. 

Les porteurs des projets ont tenté de convaincre le Maire de Bayonne sans succès et « la Communauté d’Agglomération du Pays Basque votera le terrain de Ségur pour installer les gens du voyage »…

Métairie du Petit Bernardin